Symphony Nr. 3 Urban Landscapes Op. 55

for Wind Orchestra, World Set (no ESS)

INSTRUMENT GROUP: Orchestre d'Harmonie
COMPOSITEUR: Franco Cesarini
ÉDITION MUSICALE: Edition Franco Cesarini
TYPE DE PRODUIT: Conducteur + Parties
Fasciné par la beauté de Chicago, Franco Cesarini a traduit ses émotions en musique : c'est ainsi qu'est née la Symphonie N. 3 «Urban Landscapes» Op. 55 , portrait musical de cette métropole surplombant le Lac Michigan. La composition est divisée en trois mouvements, The Wrigley Building de l’aube
€ 457,01
TTC
Special order Stock bas En stock
Généralement expédié sous 24 heures
Ce produit ne peut être commandé en ce moment.
Not available in your region.
Spécifications
Subtitle for Wind Orchestra, World Set (no ESS)
Instrument Group Orchestre d'Harmonie
Compositeur Franco Cesarini
Édition musicale Edition Franco Cesarini
Instrumentation Concert Band
Moeilijkheidsgraad orkest Grade 6
Type de produit Conducteur + Parties
Style Period Classic
Année d'édition 2021
Genre Pièce de concert
Style Classical
ISMN 9790502990022
Style Period Classic
No. EFC001-CB
Release Date 07/06/2021
Definitive Duration 00:27:00
Description
Fasciné par la beauté de Chicago, Franco Cesarini a traduit ses émotions en musique : c'est ainsi qu'est née la Symphonie N. 3 «Urban Landscapes» Op. 55, portrait musical de cette métropole surplombant le Lac Michigan.
La composition est divisée en trois mouvements, The Wrigley Building de l’aube à midi, Blue Silhouette et Cloud Gate qui en partageant sous une forme cyclique le même matériau thématique, confèrent à la pièce une forte cohésion.
Le premier mouvement, précédé d’une courte introduction, dans laquelle le thème principal est présenté sous une forme presque onirique, représente de façon métaphorique la ville à l’aube, encore endormie. Le brusque changement du tempo symbolise le début des activités avec tous ses bruits et sons : la cloche qui annonce la fermeture des portes du métro, les voitures qui passent à toute vitesse, la sirène d’une voiture de patrouille.
Si le premier mouvement représente le jour, le second introduit un environnement nocturne : une mélodie mélancolique du cor anglais anticipe des mélodies lointaines en provenance de clubs de jazz.
Des fanfares puissantes qui reprennent le deuxième thème introduisent le troisième mouvement. Dans ce final, le rôle des deux est inversé par rapport au premier mouvement et l’un prend à la place de l’autre, dans une sorte de jeu de miroirs.
Symphonie N. 3 «Urban Landscapes» Op. 55 : un somptueux portrait musical de la «Windy City»
    Chargement en cours
    Chargement en cours